Donald Trump est-il trop effrayé pour désigner George Bush Sr et les Francs-maçons de la loge P2 comme les assassins de Kennedy ?

le 30 octobre 2017

Benjamin Fulford

Le Président de la Société des Etats-Unis Donald Trump a annoncé la semaine dernière qu’il autoriserait la publication de toutes les archives sur l’assassinat du Président John F. Kennedy, « à part les noms et adresses de toute personne concernée encore en vie ». En d’autres termes, il semble trop effrayé pour mentionner l’implication de George Bush Sr (Scherf, Pecce) et de la faction fasciste du Nouvel Ordre Mondial qu’est la loge maçonnique P2 du Vatican.

Néanmoins, des officiels du Pentagone affirment que : « Trump a obligé la CIA, le Mossad, le FBI et la cabale des Bush à publier TOUS les dossiers sur J.F. Kennedy, étant donné que (le Premier Ministre Israélien de l’époque) Ben Gourion voulait la mort de JFK, et que ce sont les mêmes auteurs qui ont organisé le 11 septembre ».

Ce sont ces gens qui avaient l’intention de créer un gouvernement fasciste mondial contrôlé par les membres des familles royales Européennes qui prétendent descendre des Césars et du Roi David, comme l’ont révélé plusieurs années de recherches de ma part. Ces recherches, y compris les rencontres avec de nombreux membres de ce groupe de familles, nous ont conduit à conclure que ce sont eux les véritables « sages de Sion ».

Grâce aux confessions de Benjamin Freedman et d’autres, John F. Kennedy a été mis au courant du complot visant à déclencher la Troisième Guerre Mondiale, pour exterminer 90% de l’humanité et réduire le reste en esclavage. Les Sionistes ont bien failli réussir à déclencher une guerre nucléaire totale au cours de la crise des missiles de Cuba. C’est pourquoi Kennedy a décidé de les priver de leur principale source de pouvoir – la capacité à créer de la monnaie à partir de rien.

http://www.sweetliberty.org/issues/israel/freedman.htm

George Bush Sr., (dont le véritable nom de famille remonte à travers les Sherf et les Pearce au nom aristocratique Romain de Pecce) et les Sionistes ont fait assassiner Kennedy afin de l’empêcher de nationaliser la Banque centrale de la Réserve Fédérale (dont le conseil d’administration est privé).

Ces gens sont toujours maîtres de la création des dollars US, des Euros et des Yens Japonais, imprimés à partir de rien. Leur principal instrument de pouvoir aux Etats-Unis à l’heure actuelle est toujours le Conseil d’Administration de la Réserve Fédérale Sioniste de Bush/Clinton/Rockefeller, selon l’avis unanime des chercheurs de vérité.

Un exemple très intéressant de la manière dont ces gangsters distribuent leur monnaie fiduciaire se trouve dans l’article du lien ci-dessous, qui montre comment la montée des prix des actions d’Amazon à la bourse correspond à l’augmentation des impressions de billets de la banque centrale et va dans le sens inverse des véritables performances d’Amazon. Il n’y a guère de doute que Jeff Bezos soit maintenant « l’homme le plus riche du monde », parce qu’il a été choisi comme principal distributeur de monnaie fiduciaire.

http://www.zerohedge.com/news/2017-10-27/amazon

Les recherches ont montré que la plupart (sinon toutes) des grandes multinationales enregistrées sont contrôlées, par l’intermédiaire de fonds spéculatifs comme Vanguard, BlackRock, State Street, Fidelity, etc., par ce groupe de familles, désormais connu par beaucoup sous le nom de Mafia Khazar.

Au Japon, j’ai identifié les traîtres de la Mafia Khazar, grâce au témoignage des truands assassins qui travaillaient préalablement pour eux ici. Ces gens-là disparaissent maintenant l’un après l’autre parce que leurs anciens tueurs à gages se retournent contre eux, affirment ces assassins.

Le politicien collabo Seiji Maehara a joué un rôle crucial lors de la fraude des récentes élections Japonaises par les mafieux Khazars dirigés par l’agent des Rothschild Michael Greenberg et le cousin de Barbara Bush, Richard Armitage. Maehara est le fils de l’agent Nord-Coréen Son Tae Chuk, également connu sous le nom de Daisaku Ikeda. Ikeda a été pendant des années le chef absolu du groupe laïc Bouddhiste de la Soka Gakkai et le maître du parti politique Komeito, dont les membres manipulés sont cruciaux pour le maintien du contrôle Khazar sur le Japon. Ikeda a vécu dans un état végétatif (probablement mort) pendant plusieurs années, donc Maehara est effectivement aux commandes à présent, même s’il appartient manifestement à un courant politique différent. Des sources de la Société du Dragon Blanc (WDS) au Japon affirment que Maehara se rend souvent à l’Ambassade des Etats-Unis à Tokyo et qu’on ne lui demande jamais de pièce d’identité.

Les Khazars ont truqué l’élection Japonaise parce que le Parti de l’Espoir dirigé par Koike Yuriko prévoyait de nationaliser la Banque du Japon, selon des sources proches de l’Empereur du Japon.

En vue de la visite du Président des Etats-Unis Donald Trump au Japon, prévue du 5 au 7 novembre, le Center for Strategic and International Studies (CSIS, l’employeur de Greenberg et Armitage) a tenu de grandes réunions le week-end dernier à Tokyo pour discuter du projet qu’ils vont présenter à Trump.

Préalablement à ces réunions, le CSIS a envoyé un agent de haut-rang pour rencontrer un représentant de la Société du Dragon Blanc. Lors de cette réunion, le représentant du CSIS, qui personnellement n’approuve pas Armitage, a affirmé qu’il était envoyé par le Président Philippin Rodrigo Duterte pour enquêter sur le mystérieux Dr. Michael Van de Meer, alias Michael Meiring, qui a été amputé des deux jambes suite à l’explosion d’une bombe à Davao dont Duterte était maire aux Philippines. On a dit à l’officiel que Van de Meer croyait que la bombe avait été posée par Duterte, et qu’il travaillait pour George Bush Sr. Le représentant du CSIS a répondu que Duterte niait toute implication dans l’explosion de la bombe.

Lorsqu’on lui a demandé ce que Van de Meer faisait aux Philippines, il a expliqué qu’il était à la recherche d’or. Van de Meer représentait ce qu’il appelait « la famille » et avait besoin d’or pour leur éviter la faillite. La « famille » dont il se réclamait n’était nulle autre que les personnes qui prétendent descendre du Roi David, à savoir la Mafia Khazar.

Pour comprendre la situation désespérée dans laquelle se trouve la Mafia Khazar, jetez un coup d’œil à la carte du monde de la dette dans le lien ci-dessous.

http://www.zerohedge.com/news/2017-10-28/visualizing-63-trillion-world-debt

Cela démontre que les nations du G7 contrôlées par la Mafia Khazar représentent 64% de la dette mondiale. Le Japon et les Etats-Unis à eux seuls doivent 51% de la dette mondiale. Les créanciers principalement Asiatiques des nations Khazars exigent d’être payés en or massif, dont les réserves des Khazars sont épuisées.

Les Khazars ont gagné du temps en 2001 en détruisant le World Trade Center et en envahissant l’Irak afin de lui voler son pétrole pour rembourser leurs dettes.

Cette fois, les Khazars Sionistes devenus hystériques tentent désespérément de se libérer de leurs obligations de paiement en mettant en scène un Armageddon en se servant de la Corée du Nord, ce qui est la raison pour laquelle la fraude des élections Japonaises était aussi importante pour eux.

Voilà pourquoi il est crucial que Donald Trump ne se fasse pas avoir par une fausse histoire de « menace Nord-Coréenne » lorsqu’il se rendra en Asie la semaine prochaine. Donald Trump a déjà été trompé par l’histoire des « victimes d’enlèvements Nord-Coréens ». Par exemple, la Mafia Khazar a publié l’histoire de la fillette de treize ans Megumi Yokota qui a été kidnappée par la Corée du Nord, et ils exhibent régulièrement ses parents à la télévision pour pleurer sur leur « fille qui leur manque ». En fait, Megumi est devenue la mère du dictateur Nord-Coréen Kim Jong Un et ses parents la rencontrent régulièrement ainsi que leur petit-fils Kim Jong Un à Moscou et à Oulan-Bator en Mongolie, selon le renseignement militaire Japonais, des membres de la famille Rothschild et d’autres.

Dès qu’il a gagné les élections par la fraude, le régime fantoche Japonais a commencé à crier à tue-tête sur la « menace Nord-Coréenne », comme l’ont ordonné ses maîtres Khazars. Le tueur du Yamaguchi-gumi, « Monsieur K » m’a raconté la semaine dernière que ses prédictions d’une catastrophe naturelle au Japon au moment des élections étaient fondées sur les menaces Khazars déclenchant des armes de tremblement de terre afin de s’assurer que les Japonais se soumettent à leur règne. La semaine dernière on a précisé à Monsieur K que ce genre d’armes n’étaient pas à sens unique et qu’une soudaine série de tremblements de terre à La Palma, une des îles Canaries dans l’Atlantique, faisait planer la menace d’un tsunami de 100 mètres sur la Côte Est des Etats-Unis et du Sud de l’Europe. Voilà la véritable raison pour laquelle les Khazars ont renoncé à leur arme de tremblement de terre, lui a-t-on dit.

http://www.independent.co.uk/travel/news-and-advice/canary-islands-volcano-eruption-tsunami-warning-cumbre-vieja-tenerife-a8018776.html

Tant que la situation en Corée du Nord sera maîtrisée, cette fois le monde a une chance très concrète de mettre en faillite ces criminels Khazars une fois pour toute. Dans cette éventualité, une source de la WDS au Canada a fait remarquer : « qu’au cours des huit prochains jours, le Canada, l’Europe, le Japon, l’Amérique et le Royaume Uni vont tous tenir des réunions avec des banques centrales. Quelque chose se prépare, c’est sûr ». Ce quelque chose pourrait bien être la fin du système bancaire fiduciaire, qui est inéluctable. Quant à la date exacte à laquelle elle se produira, nous verrons.

En tout cas, le contrôle du Moyen-Orient par la Mafia Khazar et donc celui du pétrodollar est en train de s’effondrer. En Irak, l’agent du Mossad, Massoud Barzani « a été évincé du pouvoir parce que le peuple Kurde s’est retourné contre lui pour avoir été au service d’Israël », fait remarquer une source du Pentagone. La Russie a maintenant pris le contrôle de l’oléoduc Kurde allant à la Méditerranée et pourrait interrompre l’approvisionnement en pétrole d’Israël, ajoute la source.

L’état-esclave des Khazars d’Arabie Saoudite tente désespérément de faire bonne figure et de rechercher des investisseurs alors que le pouvoir de son argent du pétrole continue de s’évaporer. Mais jusqu’à ce que les Saoudiens apprennent maintenant à travailler sans avoir recours à des larbins étrangers, ils ne trouveront pas grand intérêt à leurs plans.

Aux Etats-Unis aussi, la purge des Khazars continue de se développer. On a pu le constater la semaine dernière lorsque Donald Trump et Steven Bannon ont resserré leur emprise sur le Parti Républicain avec l’éviction des sénateurs anti-Trump, Bob Corker, Jeff Flake et Luther Strange qui bénéficiaient du soutien du chef de la majorité du Sénat, Mitch McConnell et des caciques du GOP*.

*GOP : Grand Old Party, surnom du Parti Républicain. (NdT)

De plus, la purge des médias privés Khazars s’est poursuivie la semaine dernière avec l’éviction de Mark Halperin au Bureau de Washington de la chaîne NBC pour des faits de harcèlement sexuel. Il y en aura beaucoup d’autres alors que Hollywood et les conglomérats médiatiques sont libérés du contrôle des Khazars, promettent le Pentagone et des responsables des services de renseignement.

http://www.dailymail.co.uk/news/article-5018957/Five-women-accuse-Mark-Halperin-sexual-harassment.html

Des sources du Pentagone avaient également le commentaire suivant à propos du nouveau gouvernement en Chine : « (le chef de l’anticorruption) Wang Qishan s’est fait beaucoup d’ennemis et a démissionné du comité du bureau politique en exercice afin que son successeur Zhao Leji puisse s’en prendre à la corruption, mais il est toujours le conseiller financier de Xi et un lien informel avec Trump parce qu’il possède de nombreuses propriétés aux Etats-Unis ».

Le nouveau bureau politique Chinois en exercice comprend deux représentants de la faction de Shanghai de Jiang Zemin, deux de la faction du Guangdong de Hu Jintao, et trois de la faction du Nord de Xi Jinping. Cela signifie qu’au moins deux des principaux centres de pouvoir doivent approuver toutes les grandes résolutions et qu’aucune faction ne peut à elle seule exercer un contrôle dictatorial.

Ce groupe Chinois va débattre sur la manière d’améliorer la gouvernance mondiale, avec le pouvoir Chrétien Orthodoxe Russe symbolisé par le Président Poutine et la stratocratie nationaliste (gouvernement militaire) des Etats-Unis symbolisée par Trump. Si le monde a de la chance, de nombreuses décisions importantes et bénéfiques seront prises lorsque Trump se rendra en visite en Asie du 3 au 14 novembre 2017.

© Benjamin Fulford –

Source : Antimatrix.org

Traduction française Patrick T rev Isabelle

Source : http://benjaminfulfordtranslations.blogspot.fr/2017/11/francais-benjamin-fulford-30102017.html