La Magie de l’Ancienne Égypte, la Magie Heka,

La Magie de l’Ancienne Égypte, la Magie Heka,

Universe Inside You, 15 Juin 2017

Salutations, chers Amis.

Aujourd’hui nous allons vous parler des Pratiques Magiques et Occultes de l’Ancienne Égypte, comment elles étaient pratiquées et influençaient La Vie quotidienne des Anciens Égyptiens.

L’Ancienne Égypte fournit des Trésors de Culture, de Religion et d’Ingénierie Sociale, et de Littérature relative à la Santé, sans pareil dans le reste du Monde.

La Grande Bibliothèque d’Alexandrie était l’une des plus grandes Sources d’Information et de Travaux de Recherche dans l’Égypte de l’Ère Moyenne.

Une Étude détaillée de la Religion de l’Ancienne Égypte nous fournit de nombreuses Explications dans le Domaine de la Sorcellerie. Les Pouvoirs Divins, la Magie et les Sortilèges sont intégrés dans la Société de l’Ancienne Égypte. La Croyance ferme dans les Sortilèges, les Incantations et bien d’autres Procédures variées d’ordre Occulte permettait aux Gens de produire des Résultats Naturels et d’accomplir des Choses Divines.

Les Égyptiens Moyens ont toujours cru dans le Pouvoir de la Magie pour résoudre les Problèmes les plus courants liés à l’Amour, à la Santé, au Mariage, aux Enfants, aux Démons et aux Fantômes. La Façon mystérieuse et le Soin intense apporté par chaque Expert dans la Magie dans les nombreuses Cérémonies Occultes étaient complètement incroyables.

À l’époque des tout premiers Royaumes Égyptiens, l’Art de pratiquer la Magie et les Sortilèges était courant au sein de la Royauté et des Citoyens ordinaires. Les Égyptiens croyaient communément que la Terre était en relation avec le Monde d’En Bas qui était affreux, qui comprenait un Nombre sans Fin d’Êtres Visibles et Invisibles, mauvais ou amicaux, et cela dépendait là encore des Conditions favorables ou non.

Dans l’Égypte Ancienne, la Sorcellerie était conçue scientifiquement, elle était organisée mais avec des Relents de Religion. Sa Pratique était très précise, systématique, artistique et très organisée.

Les anciens Textes nécrologiques, les Manuels de Magie et les Textes religieux ainsi que les Traités Occultes nous ont fourni des Clefs d’une valeur inestimable sur l’Importance qu’avait les Sciences Occultes au quotidien pour les Égyptiens.

La Magie Égyptienne et les Pratiques Occultes dépendaient également de nombreux Sujets tels l’Alchimie, l’Astrologie, l’Astronomie et les Herbes Médicinales et les Mélanges d’Animaux. Les Personnes qui étaient des Magiciens confirmés pouvaient donc dire qu’ils ou elles étaient les Rois/Reines de la Société.

La Magie dans l’Ancienne Égypte inspirait aussi une véritable Peur aux Gens du Peuple, qui se faisaient un Devoir d’avoir sur eux des Amulettes, des Herbes, des Potions Magiques provenant de Sorciers et de Magiciens. La plupart de ces Choses servaient à protéger la Vie, le Foyer, la Ferme et tous les Biens personnels de ceux qui utilisaient des Fantômes et Êtres Invisibles.

Les Procédures Magiques insistaient sur le Fait de prononcer correctement la Formule Magique que l’on devait répéter, d’autres insistaient sur la Manière exacte de le faire. De la même Façon, le célèbre Livre des Morts insiste sur le Fait que les Autres Mondes Invisibles n’aiderait pas les Gens sans qu’ils ne connaissent leur Nom secret ou s’ils ne le prononçaient pas correctement.

Les Égyptiens furent le premier Peuple à conserver un Nombre incalculable de Livres contenant des Psalmodies, des Incantations, des Poèmes, des Sortilèges utilisables dans la Vie quotidienne. Les Gens trouvaient cela très utile dans leur Vie quotidienne, que ce soit dans un But précis ou non.

Un Objet d’une très grande Importance dans le Quotidien était les Amulettes, qui concernaient un certain Nombre de Domaines. Les Amulettes portées par les Gens leur donnaient la Protection contre les Esprits et les Fantômes. Portées par les Morts, elles le protégeaient des Mauvaises Influences.

Les Amulettes étaient des Instruments faits en deux Parties à partir de n’importe quel Matériel, et certaines d’entre elles étaient gravées avec des Formules Magiques.

Les Amulettes avaient des Formes différentes, telles que les Coeurs, et servaient à protéger différentes Parties du Corps. La Sorcellerie Égyptienne et la Magie Pharaonique avaient une Influence profonde sur les Gens Ordinaires, car ils comptaient dessus pour leur fournir la Solution aux Problèmes même les plus difficiles.

La Magie Égyptienne était également basée sur des Sons et sur les Mondes Mortels et Immortels. Son But principal était de créer un Transfert de Pouvoir entre des Êtres Surnaturels et les Mortels. Les Principes de la Sorcellerie Pharaonique servaient à apporter aux Mortels des Capacités Surnaturelles, leur permettait de devenir de grands et puissants Détenteurs de Pouvoirs Surnaturels.

Le But principal de la Sorcellerie Égyptienne était d’incorporer des Méthodes et des Moyens afin d’appeler les Êtres Démoniaques ou Amicaux et de leur demander de faire ce qu’ils désiraient, que ces Forces le veuille ou non. La Religion, dans les Premiers Temps de L’Égypte, avait un Influence sur la Pratique magique pharaonique.

De fait, les Deux coexistaient pacifiquement côte à côte. Pendant des Millions d’années, la Magie était en fait le Domaine exclusif des Hommes de Religion. Ceux qui étaient doués dans la Science Magique étaient invincibles, et leurs Capacités étaient sans  limite. Le Domaine de la Sorcellerie et de la Magie en Égypte était considéré comme Divin. La Personne experte était un Immortel, autant dans la Vie que dans la Mort.

Les Mages en Égypte récitaient des Formules Magiques de façon systématique et avec une profonde Intonation, pour guérir les Gens Malades en enlevant les Esprits Malins qui causaient les Maladies incurables et restaurer l’Âme morte dans le Corps Physique. Ils pouvaient même parler à l’Âme des Morts pour leur donner du Pouvoir, les  absoudre de leurs Péchés et de leur Culpabilité.

La Magie Égyptienne était efficace sur plusieurs Plans, comme par exemple elle pouvait permettre aux Mortels de transporter leurs Âmes dans les Corps d’Animaux étranges, convertissant ainsi des Êtres non vivants en Créatures, les utilisant comme ils le souhaitaient.

Ils pouvaient forcer les Forces de la Nature tels les Tempêtes, les Ouragans, la Pluie, le Vent à travailler dans leur Sens, les obligeant ainsi à causer de Dégâts considérables à leurs Ennemis.

La Religion de l’Ancienne Égypte était un Ensemble de Dieux étonnants, de Rituels et de Magie. Il est étonnant de comprendre que les Égyptiens faisaient la Différence entre la Religion et la Magie. Comme le soulignait Clément, « L’Égypte était la Mère de tous les Magiciens».

Les Anciens Égyptiens croyaient aussi que les Pouvoirs qui se trouvaient derrière la Magie et l’Occulte s’appelait Heka, la Déification de la Magie en Égypte Ancienne.

De nombreux Chercheurs autour du Monde ont avancé la Théorie suivante, à savoir que la Magie Égyptienne était à l’origine de toutes les Magies et pratiques Occultes du Monde Occidental.

Les Livres funéraires égyptiens nous donnent un Indice pour joindre un Dieu ou une Déité particulière. Les Invocations sont la Base des Rituels de l’Ancienne Égypte. Ils croyaient fermement que les Humains pouvaient devenir des Dieux ou leurs Serviteurs, il suffit pour cela de lire les Textes étonnants des Pyramides ou les Livres des Morts, et vous comprendrez comment les Égyptiens profitaient des Pratiques Magiques.

Les Déités étaient vues comme possédant des Dons magiques, des Pouvoirs Cosmiques existant dans l’Univers. Les anciens Égyptiens croyaient également que la Magie était une part essentielle de la Vie quotidienne, et de nombreuses Pratiques religieuses variées.

Un des textes les plus étonnants disponible dans le Monde, est celui dit du Sarcophage, écrit uniquement pour les Morts qui veulent retenir la Magie qui est dans leur Corps et en demander plus lors de leur Passage.

Les Égyptiens pensaient qu’une Personne avait la Capacité à s’asseoir avec les Dieux quand elle possédait la Capacité de réciter tous les Noms de leurs Objets. Dans la plupart des Cas, les Âmes défuntes étaient associées à Osiris.

Les Anciens Égyptiens utilisaient aussi un Instrument appelé Historaloe, qui était utile dans l’Après Vie, comme le fit Osiris. Les Droits des Morts à se guérir s’établissaient également au Contact de la Déité, de manière à ce que le Voyage dans l’Après Vie soit réussi par le Mage.

Durant les Années prospères entre 2700 et 1800 avant JC, les Égyptiens utilisaient la Heka pour apporter de nombreux Bénéfices et Avantages au Monde. De nombreuses Actions de la Heka résonnaient de façon harmonieuse et utile. Les Pratiquants les plus courants de la Magie étaient les Prêtres locaux, qui armés de leurs Compétences et de leur Savoir, pouvaient acquérir une Influence considérable sur le Peuple.

Ils pouvaient également utiliser des Textes anciens et des Traités de Magie préservés dans les Temples locaux et les Librairies. Les Légendes racontent que ces Hommes de savoir pouvaient même amener des Objets à la Vie et les faire traverser des Lacs.

Les Prêtres dévoués à la Lecture Royale avaient aussi un Rôle particulier à jouer, protéger les Pharaons des mauvaises Influences et même assister le Pharaon défunt à renaître dans sa prochaine Incarnation.

À la Fin du premier Millénaire avant JC, les Prêtres locaux donnèrent leurs Connaissances sacrées aux Mages Professionnels, également Hekao. Cependant, les Prêtres gardèrent leurs Capacités exceptionnelles à guérir des Maladies monstrueuses telles la Peste, envoyée par Sekhmet la Déesse de la Peste.

L’Histoire Égyptienne a aussi accueilli de nombreux Mages et Sorciers, notamment Européens, qui avaient pour habitude de recueillir le Venin des Serpents, des Lézards, des Scorpions et des Insectes. Il est surprenant de voir que même les Nourrices et les Sages Femmes faisaient usage de leurs nombreuses Capacités magiques, se débarrassant ainsi de nombreux Problèmes liés à la Maternité.

Une autre Classe  de Pratiquants de la Magie était les Pourvoyeurs de Protection, qui fabriquaient des Instruments efficaces appelés Amulettes, et ces Gens étaient des Hommes ou Femmes.

Curieusement, aucune des Techniques de Magie n’était rejetée, que ce soit par la Royauté ou les Prêtres. Les Anciens Égyptiens avaient une grande Part de Magie comme de Religion dans leur Vie.

La plupart des Égyptiens possédaient deux Noms, l’un Public, l’autre était gardé secret et connu seulement de la Mère. Si vous connaissiez le Nom Privé de quelqu’un, vous pouviez alors facilement utiliser la Magie Noire contre lui/elle. Même la Magie connue était une Routine, utilisée à des Fins de Guérison.

Les Égyptiens en arrivèrent au Point où ils utilisaient des Techniques magiques quotidiennes pour distraire les Ennemis de l’État. Lorsqu’une Séance devait avoir lieu pour envoyer à l’Ennemi un Spectre le paralysant, son Nom était inscrit sur des Tablettes, des Figurines, des Jouets qui étaient ensuite cassés ou brûlés, voire même enterrés dans un Vieux Cimetière.

Dans tous les Temples Majeurs du pays, il y avait régulièrement des Cérémonies qui endommageaient leurs Esprits. Les Dieux les plus féroces se réunissaient alors pour les détruire, ainsi que les Démons. Durant cette Période, tous ceux qui méprisaient ou s’opposaient à Pharaon était mis de côté et ostracisés afin de fournir la Protection à la Cour.

La Légende raconte que leur Magie Divine a protégé le Roi Ramsès III des Prêtres à travers une série de Potions, de Sortilèges, d’Incantations et de Figurines en Cire, les gravant avec des Formules Magiques.Tous les Objets utilisés pour la Magie comprenaient les Cheveux, les Bracelets et les Fluides Corporels.

Ils étaient les Instruments par lesquels un Mage Noir pouvaient vous nuire, en utilisant les Matériaux cités pour produire des Sortilèges sans Autorisation, sinon un Sortilège ne fonctionnait pas.

Traduction : Emmeline.