Quelques passages importants d’une émission de « Divulgation Cosmique »

Résumé de l’article:

Comme je l’ai déjà mentionné dans un autre message, cette émission m’a particulièrement émue et ce que Niara Isley dit à la fin est, selon moi, un message extrêmement important. Voici un très court résumé de cette émission, qui a été diffusée à la fin du mois de juin.

Article:

Niara Isley faisait partie de l’US Air Force, de 1979 à 1983. Sa spécialité consistait à suivre, sur radar, l’artillerie anti-aérienne et les missiles surface-air. Alors qu’elle se trouvait à Tonopah, elle a été appelée, au milieu de la nuit pour tester le radar sur des «avions spéciaux», qui étaient, en fait, des vaisseaux extraterrestres (ou des vaisseaux terrestres … construits en se basant sur des vaisseaux extraterrestres). Cela se passait vers 1980 … au moment où Solar Warden a débuté.   Les officiers haut placés ne disaient rien de spécifique à leurs subalternes et ces derniers étaient traités comme du bétail … Elle n’était qu’une personne qui savait comment faire fonctionner un radar. Elle se plaçait devant l’écran-radar et faisait son travail. Habituellement, elle portait un uniforme régulier, avec insignes et  étiquette de nom, mais lors de ces assignations spéciales, elle avait un uniforme sans insigne, ni étiquette de nom. Il leur était interdit de se parler entre eux, sauf lorsque cela était absolument nécessaire et ils étaient constamment surveillés.

Le manque d’identification des uniformes avait pour but de ne pas déclencher de souvenirs plus tard. Tout était  aussi générique que possible. C’était un environnement très répressif et si quelqu’un déviait des règles, il était sévèrement agressé.

Son travail régulier avait lieu le jour, mais il arrivait souvent qu’ils viennent la chercher durant la nuit et là, des choses bizarres arrivaient. Elle dit que les enlèvements ont commencé lorsqu’elle a été choisie pour traquer les « avions spéciaux ». Elle dit qu’elle a souvent été enlevée par les Gris durant son enfance.

Elle était terrifiée à l’idée que, ce qu’elle voyait, était classé au-dessus de Top Secret. Après avoir terminé cette assignation spéciale, elle a été emmenée, avec d’autres (dans un autobus aux fenêtres voilées) à un endroit qu’elle pense être une installation souterraine sous la Zone 51 ou sous la base de Tonopah. Puis, ils ont été emmenés dans une salle d’attente. Il leur a été interdit de se parler entre eux. Ils les appelaient un à un pour aller dans une pièce adjacente. Lorsque son tour est arrivée, elle a dû s’allonger sur une table métallique, pour une période de temps assez longue. Il y avait un garde de sécurité au pied de la table.

Un homme est arrivé, vêtu d’une blouse de labo blanche et lui a dit trois fois (d’une voix impassible) : «Restez calme ». Il s’est placé à sa droite et lui a injecté un produit chimique dans le cou, pour que le produit aille directement à son cerveau, ce qui lui a provoqué un « traumatisme chimique » et elle a eu une crise convulsive. Deux hommes l’ont ensuite conduite vers un très long escalier et elle a été jetée dans une très petite pièce, comme une cellule, où elle a subi les effets de cette injection. Elle pense que, parce qu’elle a toujours été une personne très ouverte au côté spirituel et qu’elle méditait, l’injection qu’elle a reçu a eu pour effet de lui donner l’impression que le lien entre les molécules de son corps étaient dissout, l’impression qu’elle se dissolvait et qu’elle « s’écoulerait » par le drain au centre de cette cellule. C’était vraiment un sentiment terrifiant. Ses pensées étaient toutes embrouillées. Mais cela lui a aussi donné des réveils psychiques majeurs. Elle s’est mise à crier et à crier et à crier. Ce qui lui est arrivé par la suite a été très difficile pour elle et elle a eu de la difficulté à croire que des êtres humains puissent être aussi cruels envers un autre être humain. Elle a été traînée hors de sa cellule et a été sexuellement abusée par les deux gardes de sécurité, pendant que huit personnes regardaient. Il y avait un Gris parmi les « spectateurs ». Et elle a ressenti, peut-être à cause des nombreux enlèvements faits par ces êtres, qu’elle pouvait « entendre » les pensées de cet être ; il semblait incrédule, il semblait se demander comment des êtres pouvaient faire subir de telles violences à un être de leur propre espèce. Les autres « spectateurs » semblaient aussi vouloir « être ailleurs ». Il est fort probable, selon elle, que c’était un moyen de dissuassion … « Si vous parlez de ce que vous avez vu, quelque chose de similaire pourrait arriver à vos femmes et à vos filles ». Elle pense aussi que le garde qui lui faisait subir cela devait être un psychopathe ou un sociopathe, car il n’avait aucune mauvaise conscience, en faisant ces horribles choses. Le traumatisme sexuel est très utilisé pour contrôler les gens et effacer leurs souvenirs, à un niveau très profond. Elle a ensuite reçu une médication qui l’a endormie. Elle suppose qu’ils l’ont emmenée inconsciente dans l’autobus, pour ensuite la laisser dans son lit, à sa chambre d’hôtel, où elle s’éveillerait en se demandant ce qui venait tout juste de se passer.

Un certain matin, à son réveil, elle a ressenti que la réalité était extrêmement fragile et qu’il lui suffirait de cligner des yeux ou d’éternuer pour la faire éclater. Elle a fermé les yeux et elle s’est dit : «Tout ce qui m’arrive est vraiment, vraiment déconcertant, cela me fait peur et je veux que ça disparaisse ». Lorsqu’elle a ouvert les yeux, les choses étaient plus normales.

Un autre événement majeur de sa vie est le fait d’avoir été amenée sur la Lune. Comme d’habitude, ils sont venus la chercher au milieu de la nuit. Elle a passé par une sorte de porte de garage, au flanc d’une montagne, où il y avait un vaisseau qui y était stationné. Le garde de sécurité lui a donné un vêtement gris à enfiler. Il lui fallait être nue pour l’enfiler, car ce vêtement se porte directement sur la peau, sans rien d’autre et il a une particularité : il n’a pas vraiment de forme, mais aussitôt que vous l’enfilez, il y a une sorte « d’aspiration » qui se produit et le vêtement s’ajuste à votre corps. Elle a aussi enfilé des gants et des bottes qui, elles aussi, s’ajustent par succion, à vos pieds.

Le garde l’a approchée du vaisseau et lui a dit qu’une fois à l’intérieur, elle devra s’allonger par terre entre deux autres hommes, qui y étaient déjà.

À l’intérieur du vaisseau, il y avait des chaises, autour d’une console centrale. Alors qu’elle était allongée par terre, elle a vu un Reptilien, derrière la console centrale et elle en a eu le souffle coupé, elle ne pouvait pas croire ce qu’elle voyait. Il était très grand (au moins 8 pieds, i.e. 2,4 mètres), sa peau était gris-verte, il avait les yeux jaunes, à pupilles verticales, des dents pointues et des griffes. Elle dit qu’il est très désagréable de se rappeler une rencontre avec l’un de ces êtres.

Des êtres humains sont arrivés et ils se sont assis sur les chaises. Le but du voyage était la Lune et elle dit qu’elle, ainsi que les deux hommes près d’elle, étaient considérés comme de la cargaison. Elle dit qu’ils n’ont pas eu besoin de les menotter, car ils réussissent à se faire obéir par la peur et l’intimidation. Quelqu’un qui n’a jamais vécu de telles situations peut avoir de la difficulté à comprendre à quel point il est facile d’être intimidé et à quel point il est facile d’obéir.

Lorsqu’ils sont arrivés à destination, elle est descendue du vaisseau avec les autres et on lui a dit de marcher en ligne droite vers l’édifice le plus proche, de ne regarder ni à gauche, ni à droite, mais bien par terre. Elle a levé les yeux, juste une fois, et elle a vu un dôme au-dessus d’elle.

Le travail qu’elle a eu à faire consistait à faire fonctionner une sorte d’équipement d’excavation électromagnétique, parce qu’ils exploraient différentes zones de la Lune pour y trouver d’autres bâtiments. Une autre partie du travail était du travail manuel, transporter des boîtes, déplacer des choses sur des tablettes etc.

Elle dit que la nourriture était horrible … quelque chose qui ressemble à du gruau, du pain sec et un peu d’eau. Et la nuit, elle n’avait pas le droit de dormir. La privation de sommeil était énorme … cela fait partie de leurs outils de programmation.

Elle parle ensuite du pouvoir de notre pensée : Toute la situation actuelle peut tourner en faveur de l’humanité, parce TOUT est conscience. Le monde physique que nous voyons est soutenu par une énergie qui rend tout cela possible. Et cette énergie … et toutes les particules subatomiques sont influencées par la pensée, la conscience et l’intention. Elle mentionne les « Georgia Guidestones » où la cabale a sculpté son plan dans la pierre. Une partie de ce plan inclut la réduction de la population mondiale à moins de 500 millions de personnes. Pourquoi veulent-ils faire cela ? Parce qu’ils sont morts de peur. Ils ont peur que le réveil de 7 milliards de personnes mettra fin à leur jeu, simplement par la force de la conscience de ces personnes. Il n’est même pas nécessaire d’attendre que 7 milliards de personnes s’éveillent. Nous n’avons qu’à atteindre une masse critique pour faire pencher les plateaux de la balance. Elle espère que les gens qui écoutent l’émission feront partie de cette masse critique.

Elle nous demande de réaliser à quel point nous avons été programmés, depuis des millénaires et que cette programmation avait pour but de diminuer notre conscience. C’est ça, la vraie Matrice. C’est la programmation de notre conscience qu’ils ont accompli pour nous contrôler et nous garder sous leur emprise. Tout cela est un mensonge, bien sûr, parce c’est nous qui avons le réel pouvoir.

La force de notre conscience est le véritable pouvoir sur cette planète. Nous alimentons la machine, nous alimentons la Matrice avec la puissance de notre conscience programmée, programmée par les Illuminati, afin de créer une version de réalité où ils nous contrôlent. Et tout ce que nous devons réaliser, c’est que c’est un mensonge, et que nous devons reprendre notre pouvoir et que nous devons comprendre le pouvoir de notre conscience et de notre intention. . . Et nous devons utiliser la négativité présente dans le monde, de manière positive. Cela signifie que lorsque vous voyez une triste nouvelle, comme celle que j’ai vu, l’autre jour, où il était question de la mort prochaine du Grand Récif de Corail. Vous pouvez utiliser ce genre de nouvelles pour activer sa solution. Vous pouvez dire : « Je vais entrer dans ma conscience, et je vais le voir prospère et vivant et revenir dans sa pleine gloire. » Utilisez le pouvoir de votre conscience. Donc, chaque fois que vous voyez quelque chose qui vous effraie, ne fuyez pas. Admettez que c’est réel, que c’est dommage et retournez complètement la situation en visualisant quelque chose de magnifique en remplacement. Et si vous êtes dans un endroit où la météo l’autorise, sortez et effectuez cette visualisation en plein air. Retirez vos chaussures et mettez vos pieds sur la Terre, parce que la Terre elle-même veut que ce processus d’évolution humaine se produise. Et tout comme dans le film «Avatar», lorsque les gens touchent le sol et que les plantes s’illuminent … c’est vraiment ce qui se passe.

Nous ne le voyons pas avec nos yeux, mais c’est ce qui arrive. Nous sommes connectés à notre Mère-Terre, tout comme les Amérindiens l’ont enseigné à travers les âges. Alors, participez avec elle. Et rappelez-vous les paroles de Jésus : « Lorsque trois personnes ou plus sont rassemblées en mon nom … » Essayez d’avoir quelques amis pour sortir avec vous, pieds nus sur Terre. Tenez-vous tous par la main et choisissez cette chose que vous souhaitez, visualisez-la guérie et entière.  Et nous pouvons changer cette planète, et nous pouvons la reprendre, et nous pouvons en faire un jardin à nouveau. J’y crois, avec chaque fibre de mon être.

Traduction : Michele

Lien internet associé:

http://www.spherebeingalliance.com/blog/transcript-cosmic-disclosure-darkness-on-the-far-side-of-the-moon-with-niara-isley.html
Source  : http://laspherebleue.ca/articles/quelques-passages-importants-dune-emission-de-divulgation-cosmique